Forum d'échanges


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre sur internet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sidney



Messages : 3
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Rencontre sur internet   Ven 21 Nov - 21:39

Bonsoir,

après avoir envoyé un mail via le site crimoNET on m'a conseillé de poster mon histoire directement sur ce forum afin d'avoir une réponse précise à mes interrogations...

Je suis une jeune femme de la région parisienne j'ai actuellement 22 ans et mon histoire se déroule sur 2 ans.
Au mois d'Octobre 2006 j'ai rencontré un homme sur un forum musical avec qui j'ai commencé à discuter régulièrement par le biais d'msn.. au fur et à mesure des mois nous avons développé une relation amicale qui a très vite fait place à de vrais sentiments. En effet cet homme savait trouvé les mots pour me parler me faire rire et me réconforter quand ça allait mal. Il me correspondait parfaitement et il avait toutes les caractéristiques de mon âme soeur ( comment pouvais je penser ça sans l'avoir jamais vu me diriez vous? Je ne sais pas moi même peut être un manque de confiance en moi et un besoin constant d'amour...).

Très vite j'ai voulu le rencontrer car le virtuel je n'aime pas ça mais à chaque moment de la potentielle rencontre, il annulait pour des raisons toutes plus obscures les unes que les autres (accidents mortels,disparition , problème avec la police etc..). Je n'étais pas la seule avec qui il dialoguait (bien qu'au final je sois la seule avec qui il est développé une pseudo relation virtuelle. Mais les autres personnes avec qui il dialoguait ont coupé contact avec lui très tôt en comprenant que ce petit jeu était malsain, personnellement j'ai continué à entretenir une relation par msn et téléphone avec "lui" car j'étais aveuglée par mes sentiments et par ses belles paroles. Oui au téléphone également...mais à chacune de nos conversations téléphoniques ( qui pouvaient durer des heures voir des nuits entières, pour pouvoir m'endormir au son de l'homme que j'aimais), il chuchottait et refusait de parler à voix haute. Cela aurait du m'interpeller mais j'étais comme dans une bulle et je ne voyais plus rien...je vous passe les détails glauques mais après enquête ( grâce à l'aide d'un magistrat, d'un avocat d'un détective privé et du Procureur de la République) menée par mes parents qui s'inquiêtaient de me voir me détruire pour une relation virtuelle ( je suis allée jusqu'à la tentative de suicide... ) il s'est avéré que cet homme parfait était en réalité une femme de mon âge pour qui toute cette histoire n'était qu'un jeu...

A mon avis ce n'est pas la première fois qu'elle se prête a ce jeu de pervers et de mythomane, et elle pourra recommencer, puisque officiellement bien sur elle n'a " rien fait". Ne pouvant pas déposer plainte ( aucune infraction commise ) j'ai décidé de faire appel au Procureur de la République directement. Je n'ai toujours aucune réponse de sa part à ce jour... J'ai rencontré cette femme le 19 Septembre dernier afin qu'elle m'avoue en face ce qu'elle a fait et j'ai pu constater qu'elle a un réellement problème psychologique.. Ce fut très dur pour moi de lui faire face et je suis depuis une thérapie avec un psychologue.

Comme je vous l'ai dit aucune plainte ne peut être déposée, c'est pour cela que je solicite votre aide afin que vous puissiez m'éclairer sur les recours possibles...

J'espère que mon histoire n'était pas trop longue à lire, j'ai d'autres détails sur cette affaire si vous désirez en savoir plus...

J'attends votre réponse avec grande impatience...
Cordialement

Sidney
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Bréger
Admin


Messages : 25
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Rencontre sur internet   Lun 1 Déc - 12:04

Par le biais d'internet, vous expliquez avoir développé une relation avec un homme pour lequel, au fil des mois, vous avez éprouvé des sentiments très forts sans jamais l'avoir rencontré. Cet homme s'est avéré en réalité être une femme et vous souhaitez connaître les recours possibles afin d'éviter que cette personne nuise à nouveau.

Votre message nécessite deux réponses : une explication psychologique et une explication juridique.

Vous avez été victime d'une manipulation mentale. Il s'agit d'une emprise exercée sur une personne ou sur tout un groupe afin d'avoir un contrôle sur les agissements et/ou les sentiments de ces derniers. Celui ou celle qui utilise la manipulation sur les autres à outrance, dénote une structure de personnalité perverse.

Ceux qui manipulent mentalement les gens savent instinctivement utiliser les bons mots pour rassurer ou séduire, ils utilisent même souvent la répétition de ces paroles sécurisantes afin d'avoir un ascendant total sur l'individu. Bien sûr, cette manipulation est totalement dissimulée : la victime n'a pas conscience d'être sous emprise. Le manipulateur agit généralement sur une corde sensible qu'il a su repérer au préalable et va se servir de cela pour jouer avec les émotions de l'autre : susciter l'attachement à travers une séduction contenue qui va évoluer au fur et à mesure vers le dévouement, puis va modifier son comportement par des changements d'humeur brutaux afin de tester la dévotion de sa/ses victime(s) et agir sur la culpabilité.

Voici donc la définition générale de la manipulation.

Essayons maintenant d'analyser le comportement de cette femme qui s'est fait passer pour un homme durant deux années consécutives.

Sur internet, il est très fréquent que des internautes mentent sur leur identité sexuelle et se fassent passer pour des personnes du sexe opposé. Cela porte un nom : le «Gender Bending » (que l'on peut traduire approximativement par « retournement de situation »). Il s'agit d'une sorte de travestissement en ligne qui est bien plus courant chez les hommes que chez les femmes.

Ces personnes expérimentent ce camouflage pour différentes raisons : gagner la confiance d'un contact, se sortir d'un contexte étouffant et frustrant, accéder à la vie intime de leurs interlocuteurs ou encore, pour supporter une sexualité mal assumée dans la vie réelle. A travers cette autre identité, celui ou celle qui pratique le Gender Bending exprime un certain mal-être empli de doutes, d'angoisses et aussi de complexités.

Cette personne est manifestement en souffrance. Il ne s'agit pas de prendre sa défense ou de lui trouver des excuses, mais il s'agit surtout de vous faire comprendre que vous n'êtes pas la coupable de cette histoire. Par rapport à ce qui vous est arrivé, il est possible que vous remettiez tout en question, que vous vous interrogiez trop sur le comportement que vous avez eu avec cette femme ce qui peut traduire un questionnement total sur votre propre identité sexuelle. Or, le problème ne vient pas de vous mais de votre interlocutrice. Vous avez cru être en osmose avec un homme, car c'est ce que l'on vous a fait croire. Il est effectivement très douloureux de découvrir que la personne pour laquelle il y a eu la confiance et le plaisir, n'était pas celle qu'elle prétendait être, mais il est important que cette grave déception n'interagisse pas sur toute votre vie sentimentale. Vous êtes jeune et vous allez aimer de nouveau mais pour cela, il faut vous libérer de cette histoire qui vous fait peut-être penser inconsciemment que vous serez trahie à chaque fois que vous rencontrerez quelqu'un.

Vous dites suivre une thérapie, ce qui est un excellent début pour repartir sur de nouvelles bases, mais à travers votre message, nous pouvons sentir un manque de confiance en vous : pourquoi cette carence d'assurance ? Travaillez-vous cela avec votre psychologue ?

Concernant l'aspect juridique, il vous faut attendre la réponse du procureur de la République qui peut décider :

- de convoquer cette femme au tribunal

- ou de classer le dossier sans suite par manque de preuve ou d'éléments permettant la mise en place d'une enquête

Difficile aussi d'invoquer l'usurpation d'identité, car votre affaire ne rentre pas dans ce type de classification. En effet, actuellement le code pénal se base sur deux infractions :

- l'usurpation d'une fonction (se faire passer pour un policier par exemple)

- l'usurpation d'identité en prenant le nom d'un tiers et en se faisant passer pour cette personne dans un but malveillant (notamment sur internet)

Ces deux infractions sont punies de 5 ans d'emprisonnement et de 75.000 € d'amende.

En France, sont condamnés ceux qui font une intrusion informatique dans le but de réaliser une escroquerie ou un cyber-sabotage envers une entreprise.

Dans votre cas il n y a pas eu de rencontre, donc pas d'infraction réelle, sauf si vous avez été escroquée (manipulée pour envoi d'argent, demande d'informations sur votre identité, numéro de sécurité sociale, carte bleue, etc...)

Le terrain juridique définissant l'identité sous la forme numérique reste très flou. Pour vous, il s'agit d'une tromperie d'identité sexuelle qui s'étend à un pseudonyme, une adresse e-mail et un téléphone. Aucun texte de loi ne puni cela, sauf si le contact virtuel veut faire en sorte que vos conversations débouchent sur une rencontre réelle mise en place pour préparer un enlèvement, une agression ou un vol.

Le plus important pour vous est de vous retrouver, de gagner en confiance et surtout de bien intégrer le fait que vous n'êtes pas responsable de ce qui s'est passé. Ne vous remettez pas VOUS en question. C'est à la personne qui a agit de la sorte avec vous, qui doit travailler sur sa problématique personnelle.

Néanmois, nous avons transmis votre message à la Division de lutte contre la cybercriminalité. Peut-être auront-ils un autre avis à nous donner.

En espérant que cette réponse vous éclairera sur certains points.

Très cordialement.
Sylvia Bréger.

_________________
Sylvia Bréger
Criminologue - Correspondante Scientifique de la Gendarmerie Nationale
www.criminonet.com


Dernière édition par Sylvia Bréger le Mer 16 Nov - 13:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.criminonet.com
sidney



Messages : 3
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: Rencontre sur internet   Lun 1 Déc - 13:25

Bonjour, tout d'abord je vous remercie pour votre réponse,votre explication psychologique m'a fait mal tellement elle est vraie... Depuis quelques années le manque de confiance en moi devient pesant et assez dur à gérer.Mais avec ma psychologue nous avons trouvé le point de départ de tout ça et nous y travaillons. En espérant avoir des résultats positifs.... Concernant l'aspect juridique je redoutais votre réponse car il est vrai que des affaires comme celle ci sont difficiles à résoudre.. Mais je sais également que je ne pourrais pas définitivement tourner la page ni aller de l'avant tant qu'elle ne sera pas punie...Non seulement pour le mal qu'elle m'a fait à moi et à ma famille mais parce que je sais qu'elle va recommencer si ce n'est pas déja fait... Concernant le procureur de la république je n ai toujours pas de réponse..n existe t il vraiment aucun moyen de résoudre cette affaire juridiquement? Sachant que j'ai gardé tous ces écrits et les lettres des différents psychologues que j ai consulté... Cordialement. Sidney
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Bréger
Admin


Messages : 25
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Rencontre sur internet   Mer 10 Déc - 13:22

Concernant votre dossier, nous avons demandé l'avis d'un juge d'instruction spécialisé en cybercriminalité.


Avez-vous la possibilité d'avoir un avocat (sachant que le coût peut être élevé) ? Si tel est le cas, celui-ci pourra vous conseiller sur la marche à suivre. En fonction du contexte, deux éléments peuvent éventuellement être retenus :


1) l'incitation au suicide


2) l'abus de faiblesse psychologique


pour cela, il faut remplir certaines conditions pour retenir l'une de ces possibilités. Un homme de loi pourra répondre à ces interrogations ( les textes de ces lois se trouvent ci-dessous )


Ensuite, vous pouvez de nouveau contacter le procureur de la République afin de savoir si votre affaire a été portée à sa connaissance.


De plus, gardez bien tout l'historique de vos conversations avec cette femme (msn, mails, textos, etc...), cela pourrait vous êtes demandé.


Voici les textes cités plus haut :

Article 223-13
Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V)
JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

Le fait de provoquer au suicide d'autrui est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende lorsque la provocation a été suivie du suicide ou d'une tentative de suicide.

Les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75000 euros d'amende lorsque la victime de l'infraction

définie à l'alinéa précédent est un mineur de quinze ans.



Article 223-15-2
Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V)
JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

Est puni de trois ans d'emprisonnement et de 375000 euros d'amende l'abus frauduleux de l'état d'ignorance ou de la situation de faiblesse soit d'un mineur, soit d'une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente et connue de son auteur, soit d'une personne en état de sujétion psychologique ou physique résultant de l'exercice de pressions graves ou réitérées ou de techniques propres à altérer son jugement, pour conduire ce mineur ou cette personne à un acte ou à une abstention qui lui sont gravement préjudiciables.

Lorsque l'infraction est commise par le dirigeant de fait ou de droit d'un groupement qui poursuit des activités ayant pour but ou pour effet de créer, de maintenir ou d'exploiter la sujétion psychologique ou physique des personnes qui participent à ces activités, les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 750000 euros d'amende.


Très cordialement.
Sylvia Bréger.

_________________
Sylvia Bréger
Criminologue - Correspondante Scientifique de la Gendarmerie Nationale
www.criminonet.com


Dernière édition par Sylvia Bréger le Mer 16 Nov - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.criminonet.com
sidney



Messages : 3
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: Rencontre sur internet   Mer 10 Déc - 13:54

Bonjour et merci encore pour votre réponse.
Je suis déja en contact avec un avocat et ce depuis environ 1 an, c'est avec lui que j'ai écrit au procureur de la République de Chartres.
Récemment j'ai décidé d'envoyer une lettre à un autre procureur de la République celui de Créteil avec qui mon avocat avait déja échangé quelques courriers..
Je vais également essayé de prévenir un maximum de monde sur les dangers des rencontres sur Internet ( un passage télé est peut être prévu... )
Quand à mes conversations j'ai tout gardé en mémoire dans mon ordinateur afin de pouvoir les ressortir si la police en a besoin...
J'espère pouvoir faire avancer cette histoire, même si cela doit prendre du temps je ne lacherais jamais...
Cordialement
Sidney
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre sur internet   Aujourd'hui à 20:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre sur internet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Censure sur Internet
» Pour créer son site internet gratuit en ligne: Jimdo
» Faire un site internet - Tout savoir
» Quel Logiciel comptable pour vente par internet?
» emploi/ travailler chez vous et sur internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'échanges :: CriminoNET :: Cybercriminalité-
Sauter vers: